Le Programme des Nations Unis pour
l’Environnement alerte :
en 2050, le niveau de consommation des ressources naturelles sera inacceptable.

 

En application des prises de conscience et publications scientifiques, la loi AGEC oblige les metteurs en marché à modifier leur rapport à la fin de vie des produits, et à l’approvisionnement en matériaux durables. Notamment via l’interdiction de détruire des invendus.

 

Forts de ces enjeux, notre volonté est d’anticiper et d’agir sans plus attendre en accompagnant l’industrie textile dans sa transition vers de nouveaux modèles de production, grâce à une solution complète et innovante : recycler des invendus en nouveaux fils et tissus de qualité.

 

Nous avons la conviction que le Savoir-Faire, l’exemplarité et la désirabilité des produits provenant de grandes Maisons et acteurs influents, devraient le rester sur toute la chaîne. Même lorsque les produits n’ont pas trouvé preneur. Un produit inexploité, ou qui n’aurait pas été intégralement consommé, est une ressource, pouvant ainsi revenir à son état d’origine : une matière première de qualité prête à intégrer de nouveaux cycles de production.

 

Notre vision d’une économie circulaire pertinente c’est avant tout la création d’une filière vertueuse, puis la collecte, et enfin le suivi des matériaux jusqu’à leur réemploi. Une chaîne complète c’est la garantie d’aller vers plus de transparence, d’information et d’impact. C’est pourquoi nous nous positionnons en début, milieu et fin de chaîne, pour garantir un total respect des produits, fournisseurs, industriels et consommateurs.

 

Nous avons fait le choix d’une ambition stricte : augmenter considérablement le recours aux matières recyclées dans les nouveaux produits, et limiter ainsi le recours aux ressources naturelles. Nous encourageons ainsi l’industrie à tester de nouvelles filières d’approvisionnement durables en complément des filières conventionnelles.

 

En finalité, weturn est une entreprise à mission qui réformera, à son échelle, une partie du système. C’est notre pari.